Un petit tour à New York City ? En Espéranto bien sûr !…

Encore une bonne manière d’apprendre l’Espéranto : voyager !

A moins que l’Espéranto ne soit le passeport pour le voyage.   ;-o))

Un petit tour à New York City ?

Avec Neil Blonstein !…

« Esperanto has brought me to 36 countries, where people guided me or hosted me for free. Most Esperanto speakers, who speak several languages, believe that this experience is only possible in Esperanto ».

« Esperanto portis min al 36 landoj, kie homoj gvidis au’ gastigis min senpage. La pliparto de esperantistoj, multlingvuloj, opinias ke nia sperto nur eblas per Esperanto ».

« L’Esperanto m’a emmené dans 36 pays, où des gens m’ont guidé ou hébergé gratuitement. La plupart des espérantophones, qui parlent plusieurs langues, pensent que cette expérience n’est possible que grâce à l’Espéranto ».

Neil Blonstein

J’ai trouvé cette vidéo grâce à riad_argane@framasphere.org (dankon!) . La vidéo et le commentaire de Neil figurent sur le site du Wall Street Journal.